1- Définitions

La "radioactivité" est un terme inventé vers 1898 par Pierre Curie (physicien français).

L'histoire a également été retranscrite en BD, voir ces trois liens dans l'ordres: 1, 2, 3.

La radioactivité est un phénomène physique naturel ou provoqué (comme dans le cas de l'imagerie médicale) où des noyaux atomiques (région au centre d'un atome constitué des nucléons) instables (appelés aussi radio-isotopes) se désintègrent (se transforme) et provoque l'apparition d'un nouveau noyau.

On ne peut pas prévoir une désintégration, elle est spontanée et se produit sans aucune intervention extérieure, c'est un événement aléatoire. Après cette désintégration, ces atomes dégagent de l'énergie sous forme de rayonnements atomiques divers pour se transformer en noyaux atomiques plus stables. Les rayons émis sont appelés selon le cas alpha ou bêta ou gamma.

Il faut savoir qu’à forte dose ou faible, mais répéter, les rayons sont dangereux pour l’être humain, mais aussi pour tout organisme vivant. Grâce aux sciences actuelles, la radioactivité peut être utilisée dans un but pacifique. C’est-à-dire que l’on peut pratiquer une des trois formes de radioactivité pour par exemple traiter des cellules cancéreuses, localiser des tumeurs.

Image

Histoire

La radioactivité a été découverte par Henri Becquerel (physicien français ayant reçu un prix Nobel pour la découverte de la radioactivité spontanée) en 1896 en faisant des travaux sur la phosphorescence de plusieurs matières, dont des sels d'uranium qui ont la faculté après exposition à la lumière d’émettre de la lumière. Ces sels avaient la particularité d’imprimer des feuilles photographiques alors qu’elles n'ont pas été mises en contact de la lumière. Pierre Curie et sa femme Marie Curie (physicienne polonaise) ont approfondi les recherches de Becquerel à d'autres éléments que l'uranium et ont découvert (en produisant) le radium et le polonium. Ces éléments ont la particularité de se désintégrer en rayons alpha, bêta et gamma qui ont été découverts en partie par Ernest Rutherford (physicien nouveau zélandais) et en autre partie par Paul Villard (chimiste français). Ces rayonnements sont différents des rayons X découvert eux par William Rontgen (physicien allemand) en 1895 ce qui lui a valu un prix Nobel. Ils découvrirent avec d’autres physiciens que ces rayonnements étaient déviés par un champ électrique ou magnétique. En suivant la position des faisceaux ils ont pu déterminer les charges des différents rayonnements alpha : neutre, bêta : négatif ou positif et gamma : neutre.

La suite de la visite est ici--> Les rayons

Pour me contacter, et me demander des informations, vous pouvez le faire ici